PME, comment anticiper les marchés en 2019 ?


2 min lu
22 Dec

Si vous êtes une PME impliquée dans les marchés publics et inscrite sur la plateforme du Réseau Commande Publique, vous devriez recevoir des alertes à chaque marché lancé. Toutefois, comme dans tous les autres secteurs, pouvoir anticiper les opportunités vous confère un avantage concurrentiel unique. Est-il possible que vous anticipiez les marchés publics de l’année prochaine dès maintenant et vous préparer en avance ? Cela est bien possible.

Consultez la liste des achats publics publiée par la DAE

Il y a peu, la Direction des Achats de l’Etat a officiellement publié sur son site internet, la liste des achats des ministères et des collectivités sur les années 2019, 2020 et 2021. Cette liste est un trésor pour les PME.

Même si elle n’est que provisoire, elle révèle que les achats publics sur ces trois année s’élèveront environ à 14 milliards d’euros, et seront regroupés en près de 5600 opportunités réparties sur plusieurs régions.

Les secteurs couverts sont entre autre les BTP, le mobilier, la maintenance d’installations électriques et groupes électrogènes, des petits travaux de menuiserie et de peinture, des prestations de restauration collective, et comme d’habitudes les matériels et fournitures. Les PME ont donc terrain favorable pour saisir leur chance.

Préparez-vous pour les marchés relatifs à vos domaines d’activité

C’est dans une optique de clarté, d’efficience et d’égalité d’accès à l’information que la DAE a publiée cette liste des achats publics. Elle répertorie tous les achats possibles de la plupart des ministères et des plateformes régionales des achats de l’Etat.

Ainsi donc, elle devrait permettre aux entreprises :

  • de planifier adéquatement leurs ressources techniques et financières sur les trois années à venir ;
  • de préparer leur dossier à l’avance et s’adapter à la réponse digitale l’appel d’offre. Certaines entreprises peuvent recruter des stagiaires ou des consultants pour les aider à s’adapter à la numérisation ;
  • de planifier s’il y a lieu des possibilités de co-traitance avec d’autres entreprises pour certains marchés.